photo-1452745872182-022042dead8f

Léo, Mèl, EcoProd et les autres… (1/2)

Cinéma responsable – Tandis que le film de notre avenir se tourne aux quatre coins de la planète, certaines personnalités du monde du cinéma ont décidé d’utiliser leur notoriété et leurs moments d’audience pour mobiliser autour de l’urgence, des enjeux et des solutions du développement durable. Tous appellent de leurs voeux l’union de nos énergies et de nos intelligences. Pamplemousse avait envie de leur dire merci et de relayer leurs discours pour que, finalement, le développement durable ne se traite pas en post-prod.

Léovation

Il y a objectivement de nombreuses raisons de dire merci à Léo.

Capture d’écran 2016-03-10 à 16.20.27

Merci d’avoir pris le risque d’interpréter l’enfant différent de Gilbert Grape, notre roi capricieux et son jumeau fictif dans L’homme au masque de fer, l’indic’ insolent des Infiltrés; merci d’avoir empêché Kate la sublime de mourir d’hydrocution à deux reprises ; merci de nous avoir fait courir après et avec toi, dans Roméo+Juliette, The Basketball diaries et l’haletant Catch me if you can; mille fois merci d’avoir incarné l’extravagance prodigue d’un Howard Hughes Aviator pressé de vivre et d’inventer, solitaire dans ses passions et jusqu’au boutiste ; merci encore d’être revenu, déjà Revenant, en journaliste idéaliste dénonciateur des Blood Diamond(s) quand on te croyait définitivement lassé des écrans.

Mais s’il y a un remerciement à t’adresser aujourd’hui Léo, c’est bien pour ton discours sans ambiguïté délivré à réception d’un Oscar tant attendu.

Merci de scander ces quelques mots :

« Climate Change

is real,

it is happening right now,

it is the most urgent threat facing our entire species,

and we need to work collectively together

and stop procrastinating »

dans un pays où les climato-sceptiques sont légion et freinent les investissements nécessaires au changement, faute d’opposants super-puissants et d’orateurs hors pair à même de porter les messages haut et loin par la force de leur image – no offense to the amazing experts du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), mais à l’heure qu’il est, le résultat du sondage d’opinion

Qui suivriez sur une île déserte?

a) Leonardo DiCaprio
b) un expert du GIEC

reste plus ou moins évident.

Merci à toi Léo de reformuler clairement nos questions de société et d’humanité – Qui suivriez sur une île déserte confrontée à la montée des eaux? – et d’ouvrir ainsi la voie à de nouvelles réponses qui ne demandent plus que l’investissement pour pouvoir se déployer.

Merci de consacrer 45 secondes de tes 2min30s de gloire à un message que tant défendent, dans l’anonymat, au quotidien, tels des maquisards de notre environnement.

Capture d’écran 2016-03-10 à 16.25.19

Merci dans la foulée de produire et de prêter ton image à des documentaires comme La 11e heure, le dernier virage. Ta présence sur fond de bamboos kitschissimes donne de la visibilité à d’autres personnalités incroyables, souvent inconnues du grand public et pourtant leaders du futur, scientifiques, biologistes, environnementalistes, psychologues, économistes.

Au-delà du travail de sensibilisation, merci d’utiliser ton image pour lever des fonds pour les projets socio-environnementaux, d’investir une partie de ton improbable fortune dans l’économie green – certains diront « c’est normal, il peut bien », mais pourtant non, beaucoup ne le font pas – et de donner les moyens concrets au déploiement de solutions de marché telles que Rubicon Global, le « Uber des déchets ».

Cette philanthropie active qui permet de passer du simple don à l’impact investing et de la charité à l’activisme est une voie de réflexion importante que tu ouvres pour le secteur très compétitif de la philanthropie d’acteurs.

Merci Léo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *